Accueil   Monde sauvage   Oiseaux   Parcs animaliers   Macro & proxi   Ma France   Hors-sujet
20060419-002320020703-001520190320-0041B20050224-001020050225-003620041031-002420150421-002020100825-001520100512-003920000203-0010
  Gérard DUBOULOZ Photographies

 

20190911-0006.jpg MiniaturesCastellaneMiniaturesCastellaneMiniaturesCastellaneMiniaturesCastellaneMiniaturesCastellane

MA FRANCE / Entre Var et Verdon

La chapelle Notre-Dame du Roc domine Castellane et la vallée du Verdon depuis le XIIème siècle.
Selon les historiens, la chapelle Notre-Dame-du-Roc remonterait tantôt au 9e siècle, tantôt au 11e siècle, mais les parties les plus anciennes de la chapelle actuelle dateraient au plus tôt du 12e siècle. Elle aurait été en tout cas associée au château d’Aldebert Ier et aurait été réservée à l’usage du baron et des habitants du château fort, le service religieux étant fait par un moine de l'abbaye Saint-Victor de Marseille. On ne sait, si en 1483, lorsque le roi Louis XI décréta la démolition du château fort, l’église fut maintenue ou si elle fut alors détruite. Certains historiens affirment que la chapelle fut conservée et érigée en bénéfice au titre de commende, tandis que d'autres émettent l’hypothèse de sa destruction.
La chapelle aurait été rebâtie en 1590, après les dévastations occasionnées par les Hugenots qui laissèrent subsister une partie de l’abside et presque toute la muraille méridionale.
Le 3 janvier 1663, on fonda dans l’église Notre-Dame-du-Roc le couvent des pères de la Merci. Mais dès 1672, ces religieux se sentant trop isolés, firent construire leur nouvelle habitation plus bas, sur les remparts de la ville. La chapelle ne résista cependant pas plus d’un siècle et retomba en ruine en 1703. Sa reconstruction fut décidée en 1775.
La chapelle fut rebâtie une fois de plus en 1861.

Description
MA FRANCE / Entre Var et Verdon

La chapelle Notre-Dame du Roc domine Castellane et la vallée du Verdon depuis le XIIème siècle.
Selon les historiens, la chapelle Notre-Dame-du-Roc remonterait tantôt au 9e siècle, tantôt au 11e siècle, mais les parties les plus anciennes de la chapelle actuelle dateraient au plus tôt du 12e siècle. Elle aurait été en tout cas associée au château d’Aldebert Ier et aurait été réservée à l’usage du baron et des habitants du château fort, le service religieux étant fait par un moine de l'abbaye Saint-Victor de Marseille. On ne sait, si en 1483, lorsque le roi Louis XI décréta la démolition du château fort, l’église fut maintenue ou si elle fut alors détruite. Certains historiens affirment que la chapelle fut conservée et érigée en bénéfice au titre de commende, tandis que d'autres émettent l’hypothèse de sa destruction.
La chapelle aurait été rebâtie en 1590, après les dévastations occasionnées par les Hugenots qui laissèrent subsister une partie de l’abside et presque toute la muraille méridionale.
Le 3 janvier 1663, on fonda dans l’église Notre-Dame-du-Roc le couvent des pères de la Merci. Mais dès 1672, ces religieux se sentant trop isolés, firent construire leur nouvelle habitation plus bas, sur les remparts de la ville. La chapelle ne résista cependant pas plus d’un siècle et retomba en ruine en 1703. Sa reconstruction fut décidée en 1775.
La chapelle fut rebâtie une fois de plus en 1861.
Fichier
20190911-0006.jpg

0 commentaire

Ajouter un commentaire

Powered by Piwigo.com - Mis à jour le 02/12/2020 © Gérard DUBOULOZ Tous droits réservés. Reproduction, même partielle, interdite.